kankū 
 

Alexandra Grimal — tenor saxophone, voice, composition
Sylvain Daniel — electric bass
Eric Echampard — drums 
Mathieu Pion — sound engineer

duration 55 minutes

kankū est une commande de la scène nationale d'Orléans
Le disque a reçu le soutien de MFA

création le 16 avril 2016 



“Tous les éléments sont réunis pour une belle atomisation des sens. On est heureux de se trouver au cœur de la détonation.”

Franpi Barriaux – ÉLU Citizen Jazz


“Son album est ouvert à tous les inattendus et déclenche les inentendus, au-delà des genres, des frontières, des galaxies. Un espace du dedans démesurément libre”

François-René Simon – ✭✭✭✭ Jazz Magazine


“Un des plus beaux disque de la galaxie de l’ONJ d’Olivier Benoit, assurément.”

Pierre Tenne – Jazz News


“Elle et ses hallucinants complices nous laissent ébahis, éblouis.”

Les Coups de coeur de Fara C. – L’Humanité


“Le trio minimaliste d’Alexandra Grimal possède la puissance évocatrice d’un grand orchestre et l’élégance discrète de celles et ceux qui marchent à côté du tapis rouge, tout occupés qu’ils sont à vivre leur musique, la mélodie dans son essence et l’abstraction pour support d’un parcours singulier aux itinéraires pluriels.”

Yves Dorison
+
“Un disque qui augure bien des développements d’une musicienne que l’on sent en pleine possession de ses moyens, une musicienne d‘aujourd’hui, libre et sincère.”

Pierre Gros – OUI CultureJazz


“A travers un monde en perpétuel changement qui se construit et se déconstruit, Alexandra Grimal nous propose une musique de haute éloquence qui témoigne d’une virtuosité dans l’art de l’improvisation.”

Flore Caron – DJAM La Revue


“Beauté fugitive en somme, presque le projet d’un art idéal...”

Xavier Prévost – Les DNJ